CR – Stage et tournoi CTKyudo Grand Sud – ALK Montpellier – 1er et 2 décembre 2018

C’est dans un contexte de manifestations des « Gilets Jaunes » que le stage du 1er décembre 2018 à Montpellier s’est déroulé.
Effectivement, certains des cinquante-trois participants ont eu bien mal à venir et nous espérons que tous ont pu rejoindre leurs domiciles sans trop de difficultés.

Ce deuxième stage CTKyudo Grand-Sud de la saison 2018 / 2019 organisé par l’ALK à Montpellier, a été dirigé par Tomoko SHIMOMURA sensei, renshi 5e dan. Le thème proposé pour ce stage était : Seikitaï – Dozokuri.

Samedi 1er décembre, 14h
Le traditionnel tir d’ouverture du stage a été remplacé par un hommage rendu à Nobuyuki KAMOGAWA sensei, Hanshi 10 e dan, décédé le 27 novembre 2018.
Ainsi, Tomoko a réalisé un tir de condoléances Tsuitô Sharei, suivi en cela par l’ensemble des participants au stage. Certains participants ayant mis, selon la tradition et en signe de deuil, un ruban noir sur le tsuruwa afin d’en masquer la couleur rouge.

Après ce moment d’émotion, le stage a pris son cours « normal » et Tomoko nous a sensibilisés à l’attention à porter au Taï Haï et à l’énergie à installer depuis le sol afin d’ouvrir l’arc avec tout son corps. Elle a insisté sur l’intérêt de bien tendre la colonne vertébrale de la tête au sacrum.
Économe de ses mots, elle nous a alors invités à des exercices pratiques afin d’éveiller les muscles de la ceinture abdominale et du dos. Pour cela, nous avons fait des exercices de pression des bras appuyés aux murs, bras gauche, puis bras droit, pour bien ressentir l’ensemble des muscles en action lors de cette pression exercée sur les membres supérieurs. Après, elle nous a demandé d’ouvrir nos arcs sans utiliser les mains, les avant-bras et les bras mais en n’utilisant que le ventre et les muscles du dos, cela, en douceur et dans la limite des possibilités de chacun, évidemment.

Pour mettre en pratique ce ressenti, s’en suivirent des ateliers de tirs corrigés par Tomoko elle-même, assistée de Laurence ORIOU sensei, Charles-Louis ORIOU sensei et Régine GRADUEL sensei.
Le stage de samedi a été clôturé à 17h30 par une belle « photo de famille » et un rendez-vous, pour ceux qui le pouvaient au restaurant en centre-ville de Montpellier.

Dimanche 2 décembre, le matin
Salut à 9h suivi immédiatement par des Mochimato shareï rythme lent Gensoku no maaï demandés aux stagiaires de niveau 4e et 5e dan.
Après ces shareï, pour compléter l’exercice de travail du dos de la veille, Tomoko nous a parlé de l’attention à porter à la stabilité et la fermeté du bas du corps par l’utilisation d’un maximum de muscles de celui-ci. Pour cela, elle nous a invités à tirer dans des situations inhabituelles et déstabilisantes afin de mettre en alerte les muscles que nous ne faisons pas travailler lorsque nous sommes en position habituelle et confortable d’Ashibumi : tirs pieds resserrés, parallèles, et à genoux. Le souhait de Tomoko étant de réveiller l’ensemble de notre corps pour en optimiser la posture, la stabilité et l’efficacité lors du tir.
Comme la veille, pour mettre en pratique ces sensations, s’en suivirent des ateliers de tirs corrigés par Tomoko assistée de Laurence, Charles-Louis et Régine.
A 11h, l’ensemble des stagiaires a été invité à présenter un Shareï en situation d’examen, mettant en pratique les enseignements du stage.

Salut et fin du stage à 12h, suivi de questions diverses auxquelles Tomoko a répondu avec attention et plaisir.

Merci Tomoko sensei de ce bel enseignement dispensé avec simplicité et générosité.

Recent Posts
Contactez-nous

Vous pouvez nous laisser un message et nous vous répondrons au plus vite

Not readable? Change text. captcha txt