CR – stage et tournoi CTK Grand Sud – ALK 19 et 20 janvier 2019 – Montpellier

Un compte-rendu et des photos de Serge Fenech

C’est dans une ambiance hivernale et pluvieuse que quarante-six kyudojin sont venus participer au stage fédéral, les 19 et 20 janvier 2019, à Montpellier. Ce nombre important de visiteurs provenant de douze dojos, répartis sur trois Comités Territoriaux illustre bien le dynamisme des dojos de kyûdô, en France.

Ce troisième stage CTK Grand–Sud de la saison 2018 / 2019 organisé par l’ALK, a été dirigé par Régine GRADUEL sensei, renshi 6 e dan. Le thème d’étude proposé était : La Forme (Les check point essentiels) et le Fond (rendre son tir vivant)

Samedi 19 janvier, 14h

Salut d’ouverture de stage

Avant le traditionnel tir d’ouverture de stage, Régine sensei, enseignante de l’ALK et Présidente du CNKyudo, nous a souhaité ses vœux de bonheur, de paix et de sérénité. Puis, nous avons fait le salut – Rei – sous l’égide de Régine sensei qui pour l’occasion a apporté une calligraphie réalisée par Misuzu AWATA.
Cette calligraphie illustrant les bons vœux de Régine sensei par les idéogrammes : « Amour – Lumière », pouvant aussi signifier, « Boudha – Lumière ».

 

Calligraphie de Misuzu AWATA “Amour – Lumière”

Hitotsu mato sharei

Le stage a commencé par un tir de cérémonie Hitotsu mato sharei réalisé par : Laurence ORIOU sensei, Charles-­‐Louis ORIOU sensei et Tomoko SHIMOMURA sensei. Après ce moment très dense, ce fut à l’ensemble des stagiaires de présenter leurs connaissances dans la pratique, sous le regard attentif et bienveillant des sensei constitués pour l’occasion en jury d’examen. Effectivement, Régine sensei a décidé pour ce stage de caler son enseignement sur les points techniques à connaître, correspondant à chacun des niveaux de kyudo. Pour renforcer les conditions d’examen, un Shajô d’environ 10m par 10m a été réalisé à l’aide de cloisons mobiles et les Sharei se sont déroulés par groupes de cinq personnes ; le ton était donné…

Les sensei organisés en jury

Après le passage des 43 kyudojin (de mudan à godan) et le tir de leurs 86 flèches, les sensei constitués en jury nous ont donné quelques conseils et aussi fait part de notre manque de rigueur dans le rythme du Taïhaï.
Régine sensei a ensuite commencé son exposé portant sur : Le FOND et la FORME. Ainsi, concernant le FOND, il est important de se poser la question de la RAISON pour laquelle on pratique le Kyudo !
Et concernant la FORME, il est nécessaire de respecter une « check list » et être attentif à tous les points de connaissance du tir, ajoutant que : la Qualité du Regard apporte en retour, la Qualité du Tir.
Elle nous a ensuite donné des copies indiquant le niveau de connaissances requis pour obtenir un DAN et nous a lu les points remarquables de chaque niveau, rappelant que chaque niveau acquis, suppose la maitrise des connaissances des niveaux précédents ; le silence qui s’ensuivit fut perceptible…

Passant de la théorie à la pratique, Régine sensei composa deux ateliers dirigés par deux sensei à chaque fois.
Atelier 1 : étude, pratique et correction de Tanden, Hikiwake et Nobiaï.
Atelier 2 : étude, pratique et correction de Hanare et Nobiaï indiquant que nous devions imaginer l’empreinte de notre corps dans un moule et que nous devions placer notre corps exactement dans ce moule après chaque Hanare. Il y eut quelques débordements…

Le stage de samedi a été clôturé à 17h45 par une belle « photo de famille » et un rendez-vous, pour ceux qui le pouvaient au restaurant thaïlandais en centre ville de Montpellier.

Dimanche 20 janvier, le matin

Mochi mato sharei

Salut à 9h, ouverture du stage de dimanche par un Motshimato shareï rythme rapide demandé aux cinq plus hauts gradés. Ce tir fut suivi par un sharei d’examen réalisé par les cinq stagiaires suivants dans les grades. Les deux tirs furent commentés par les sensei constitués, comme la veille en jury. Après quoi, les deux ateliers du samedi ont été reconstitués et les entrainements ont repris en intégrant le Taïhaï complet avec les entrées et les sorties.
Le salut marquant la fin du stage eut lieu à 12h30. Après le salut, une remise de diplômes FFJDA – CNKyudo a été faite à de nombreux kyudojin ayant obtenu des grades ANKF.

Didier BLANCHARD (à droite), Président de l’ALK, remet les diplômes français aux kyudojin ayant précédemment obtenu des dan ANKF

En attendant les repas savoureux et copieux confectionnés par notre restaurant thaïlandais, Régine sensei nous présenta ses revues japonaises de kyudo, et nous proposa des exercices à faire chez soi grâce à un élastique et un bout de corde attaché à celui–ci afin de pouvoir s’entrainer avec son gake.
Merci Régine senseï de ce beau stage, de cet enseignement dispensé avec simplicité et de cette grande générosité.

Dimanche 20 janvier, l’après-­midi
Tournoi Montpellier CTK Grand Sud et ALK Régine GRADUEL senseï, responsable technique du tournoi, a accueilli vingt-trois compétiteurs provenant de douze dojos. Elle a été assistée de cinq membres du staff pour son bon déroulement.
14h, le tournoi homologué a commencé par le tirage au sort des positions des 23 compétiteurs constituant les cinq shareï de cinq et trois tireurs.
16h, fin du tournoi, la troisième place a été départagée par un tir selon la méthode Enkin.

  1. Alexandre ILLI 9/12
  2. Tomoko SHIMOMURA 7/12
  3. Stephan GANZ 7/12

Les vaiqueurs du tournoi de gauche à droite : Tomoko SHIMOMURA sensei, Alexandre ILLI, Stephan GANZ

16h30, fin du tournoi et photo des valeureux gagnants et participants. Dehors, la pluie s’est arrêtée, mais l’ambiance hivernale demeure, largement compensée par le plaisir d’avoir partagé ensemble ces deux journées à Montpellier. Remercions la Municipalité de nous accueillir dans le très beau gymnase Georges Frèche.

Serge FENECH

Recent Posts
Contactez-nous

Vous pouvez nous laisser un message et nous vous répondrons au plus vite

Not readable? Change text. captcha txt