Stage LIFKT – Novembre 2007

Stage de la Ligue Ile-de-France
0/2 dan

Samedi 24 et Dimanche 25 novembre 2007

Encadré par Dominique Guillemain d’Echon, Renshi 5 dan
et Thierry Guillemain d’Echon, Renshi 5 dan

C’était une triste journée de Novembre dans un gymnase froid avec une climatisation très bruyante (comme dans tous les gymnases en hiver), mais ce fut un stage plein d’enthousiasme, de chaleur humaine, de travail dans une athmosphère sereine et calme avec l’ardeur et le désir de bien faire de tous les kyudojins.

Samedi, Dominique sensei, nous a expliqué tous les bienfaits du Dozukuri dans les Hassetsu ainsi que dans le Kihontai. Nous nous sommes entraînés sur cette base, au tir, les uns à la makiwara, les autres sur le dojo, toute la journée

Dimanche, c’est Thierry Sensei, qui, en insistant toujours sur le travail de Dozukuri, a introduit les bienfaits — aussi — de la respiration consciente, Kisoku, pour assurer un tir équilibré, calme et harmonieux.

Nous avons tous marché et travaillé le Kihontai en essayant d’appliquer Dozukuri et respiration consciente avec plus ou moins de réussite…

Samedi et Dimanche Thierry et Dominique ont bien entendu introduit les journées de stage par un tir de cérémonie. Nous avons tous été très émus par le tir de Dimanche, un tir debout sur une seule cible, il y avait un silence rempli d’émotion dans le gymnase, car de ce tir se dégageait une harmonie et une sérénité extraordinaires.

Le stage s’est terminé comme il avait commencé par un Itte-Gyosha. Pour cette fin de stage, on avait installé deux makiwara devant les cibles afin que les nouveaux kyudojins fassent aussi une démonstration de leur savoir dans le kihontai et dans le tir, ils étaient bien évidemment très troublés.

Il me semble que de ces derniers sharei, quelque chose de grand se dégageait car nous voulions tous remercier Dominique et Thierry sensei de ce qu’ils nous avaient fait partager de leur amour du kyudo

Yveline van Heijenoort

Le kiai de Thierry

PS : il n’y a pas de technique dans ce texte parce que je pense que les lecteurs peuvent se rapporter au manuel de Kyudo pages 61, 62, 74 en particulier pour le dôzukuri et page 57 pour ikiai et kisoku.

Recommended Posts
Contactez-nous

Vous pouvez nous laisser un message et nous vous répondrons au plus vite

Not readable? Change text. captcha txt