CR Taikai EKF (Europe) Juin 2019 – Milan

Un compte-rendu de Patricia Stalder


Le week-end du 31 mai au 2 juin est à marquer d’une pierre éclatante de blancheur pour 10 d’entre nous présents à Cornaredo, Italie : les 7 compétiteurs, le coach, notre présidente et, au fond de son cœur, bien qu’elle ne pût officiellement l’afficher, le juge français, Laurence. Nous avons en effet tous vécu des moments exceptionnels, d’émotion, de tension et d’amitié.

L’amitié avait commencé bien avant, mais s’est développée dès le vendredi, pendant notre petite incursion au centre de Milan. Au programme, la cathédrale, les glaces, la petite bière à une terrasse de café.

CHAMPIONNAT D’EUROPE PAR EQUIPES

Le championnat par équipes consistait en 4 séries de 4 flèches en kyogi no maai. 16 pays européens présentaient 22 équipes, formées de leurs meilleurs tireurs.
La France avait envoyé :

-Equipe 1 : Pascal OLIVEREAU, Vincent PAYEN et Frank DISTELBRINK.

-Equipe 2 : Jean-Benoît BIRCK, Thierry CASTILLE et David TA.

-Remplaçant : Alexandre ILLI.

C’est Jean-Benoît qui a ouvert la marque en touchant sa première flèche. Le ton était lancé : la France allait montrer une détermination exemplaire. Les deux équipes, d’égale qualité, se sont appuyées sur le talent de leurs cibleurs, mais aussi, et surtout, sur la parfaite cohésion et l’harmonie qui régnait entre eux. Ils ne se sont pas contenté de percer des trous dans le papier, ils ont aussi et surtout, de l’avis général, fait du beau kyûdô. C’était le but recherché par les sélectionneurs français, qui avaient pris en compte cette année 2 critères : l’efficacité et le style.

A mi-parcours, nos deux équipes se talonnaient : 13 points à 14, avec 3 beaux tekichu de 4 flèches dans la deuxième série. La coach était aux anges, la larme à l’œil. Mais ce n’était pas fini : après un repas rapide, nos équipes ont continué imperturbablement leur magnifique parcours : 20 points chacune après la troisième série, offrant aux spectateurs (et à la coach, toujours la larme à l’œil) 3 autres tekichu. Ils laissèrent ainsi sur place les autres équipes, se permettant la coquetterie de terminer par une sorte de concours interne quand l’équipe 1 est passée tranquillement au tout dernier moment devant l’équipe 2 déjà assurée d’un beau podium.

Quiconque était présent pourrait dire que nos deux équipes pouvaient légitimement prétendre à la première place : la dynamique de l’équipe a joué à fond.

A quoi donc tient cette dynamique ?

Je la résumerai en trois mots : solidarité, cohésion, harmonie.

SOLIDARITE : dans ce qui est une réelle épreuve pour le corps et les nerfs, on doit pouvoir compter à tout moment sur l’aide et le soutien des autres. Tous nos compétiteurs avaient en commun une grande attention aux autres, et pas seulement sur le shajo, mais tout au long de notre week-end ensemble. Jamais un ego plus haut que l’autre. Quelle leçon !

COHESION : chacun était au service de l’équipe et a parfaitement assumé son rôle. Les omae ont mené magistralement leurs troupes, leur proposant le rythme régulier et dynamique, le placement juste, le souffle apaisant, qui libèrent l’esprit. Je ne résiste pas à la tentation de citer la belle phrase de Jean-Benoît : « Je les ai menés à la bataille, ils l’ont gagnée ». Il la prenait pour une boutade d’autodérision, il a dit la vérité.

Les ochimae, puis les ochi ont alors pu donner la pleine mesure de leurs talents de cibleurs, sans ostentation, sans casser le rythme, avant de renvoyer à omae, avec la même régularité, cette formidable énergie tranquille. Le cercle tournait rond, serein. Les réussites ont été mises en commun, les doutes (il a dû tout de même y en avoir…) acceptés, dilués, en toute simplicité.

HARMONIE : dès l’entrée du shajo, chacune des équipes n’était qu’un seul tireur : alignement, synchronisation, amplitude du geste … miroir sans fin. C’était beau !

Il n’y a pas de mystère : quand on fait beau, quand on fait juste, on fait efficace. Et si l’on démultiplie cela à 3, on fait 3 fois, non 10 fois plus efficace. Nos équipes nous en ont fait la démonstration, elles ont été justement récompensées.

Merci, messieurs !

Résultat du championnat d’Europe par équipe :

-Premier : France 1 avec 29 points

-Deuxième : France 2 avec 27 points

-Troisième : Autriche avec 25 points.

Et notre remplaçant, dans tout cela ? Il tirait en individuel et, malgré une belle pugnacité, n’a pas pu bénéficier du puissant effet de groupe qui dynamise le tir d’équipe. La prochaine fois…

Dois-je préciser que les victoires ont été dûment fêtées au prosecco ?

CHAMPIONNAT D’EUROPE INDIVIDUEL

A l’issue de ce premier jour, quatre de nos compétiteurs étaient sélectionnés pour le championnat individuel. Il s’agissait de tirer, le dimanche matin, 5 séries de 2 flèches en shinsa no maai. Autant dire que c’était particulièrement éprouvant pour le corps et les nerfs. Du coup, trois de nos Français n’ont pas retrouvé leur niveau de performance de la veille. Mais Vincent a été d’un calme, d’une précision de geste olympiens : 9 touchés sur 10, sans aucune concession sur le style.

Jonas Ryssel et Vincent Payen

Ils étaient donc deux à s’affronter pour la première place : un jeune danois bluffant de présence dans le kai après seulement 3 petites années de pratique, et notre Vincent. Deux premières flèches du tye-break en izume : égalité, 2 dedans/2 dehors. C’est donc à la troisième flèche que le danois retrouvait sa pleine maîtrise et emportait le titre. Bravo à lui et … bravo à Vincent !

Résultat du championnat d’Europe en individuel :

-Premier : Jonas RYSSEL (Danemark)

-Deuxième : Vincent PAYEN (France)

-Troisième : Jodok SIMMA (Autriche)

-Prix du style : Anna ALEKSEEVA (Russie)

Patricia Stalder


R. Dolphin, G. Zimmermann, L. Oriou

Les juges :

Ray DOLPHIN kyôshi 6ème dan

Gérald ZIMMERMANN, Président de l’EKF, kyôshi 6ème dan

Laurence ORIOU, kyôshi 6ème dan


Un grand remerciement renouvelé à tous : tous les kyudojin sur le shajo, le staff, les coachs, les accompagnants et bien évidemment l’EKF, l’ Associazione Italiana per il Kyudo et les clubs Italiens, les juges, pour permettre l’organisation de cet événement majeur dans notre pratique et vie du Kyûdô, ensemble.

Recent Posts
Contactez-nous

Vous pouvez nous laisser un message et nous vous répondrons au plus vite

Not readable? Change text. captcha txt