Résultats Francfort

Chers amis shogo et responsables de dojo,

C’est un plaisir et un honneur pour votre présidente de diffuser la liste des nouveaux diplômés ANKF de notre fédération, à l’issue des séminaires et passages de grades de EKF Francfort 2009. Merci de diffuser à votre tour ce courrier à tous vos adhérents.

Je voudrais avant tout remercier chaleureusement tous les responsables de dojo, enseignants, présidents, trésoriers et secrétaires, pour leur dévouement et l’énergie qu’ils consacrent régulièrement au développement du kyudo. Votre tâche est bien souvent ingrate, parce qu’anonyme, et je sais que vous la remplissez avec courage et fierté. J’ai une pensée particulière pour tous ceux d’entre vous qui sont chargés d’enseignement dans leur dojo et dans des stages fédéraux. Je sais combien l’enseignement du kyudo exige de patience et de recherche personnelle. Soyez remerciés pour votre engagement et pour avoir encouragé autant de pratiquants français à participer aux séminaires EKF et aux examens de cette année à Francfort.

Quant aux participants de notre fédération venus apprendre, expérimenter et partager l’enseignement des sensei japonais et européens, je les remercie pour leur comportement exemplaire et leur sens profond de l’amitié par delà les frontières de la langue, de l’âge ou de l’état de santé de leurs compagnons de séminaire.

DSC00071

Christophe Rolewski

La liste des nouveaux diplômés ci-jointe m’amène à présenter mes plus chaleureuses félicitations à ceux qui ont réussi leur examen. J’ai eu la chance de pouvoir témoigner de ma joie à la grande majorité des nouveaux diplômés sur place, donc je ne nommerai directement dans ce courrier que trois d’entre vous qui représentent dans mon coeur tous ceux qui ont réussi : Yumi Minaminaka, dont la détermination a été sans faille pour le 5e dan ; Christophe Rolewski, qui a transcendé toutes les épreuves du Renshi ; Dominique Guillemain d’Echon, qui a fait l’admiration de toute la communauté EKF et de la délégation ANKF en réussissant le 6e dan avec autant d’élégance que de limpidité. Je souhaite aussi présenter mes respects à ceux qui devront représenter le même grade une autre fois, car leur dignité m’a émue.

Je pense également à mes compagnons du Comité Directeur de la FKT qui ont été présents sur tous les fronts lors de ce séminaire : ils ont partagé la charge des décisions de la vie fédérale française et européenne, participé aux séminaires, assumé les rôles d’enseignant, d’assistant des sensei, de traducteur, photographe, etc. Je suis fière de l’équipe que vous avez élue et de la solidarité qui l’anime !

Enfin, je ne saurai terminer cette lettre sans un clin d’oeil attendri à deux personnes que tous ne connaissent pas encore, mais que je vous souhaite de rencontrer et d’apprécier dans le futur. Il s’agit d’Alain Scherer dont les magnifiques photos sont consultables sur son site et de Lumi Hachiya, traductrice trilingue de grand talent, dont le dynamisme et la gentillesse ont impressionné tous les participants.

Pour optimiser les bienfaits de l’enseignement extrêment généreux que nous avons reçu des maîtres japonais, je souhaite réaliser avec les shogo français présents à Francfort un document de synthèse qui vous sera proposé sous peu. Ce document permettra de façon globale à chaque participant de se remémorer les points importants attendus par les sensei, et aux enseignants d’éclairer et de guider leurs actions pédagogiques.

Bien amicalement,

Laurence Oriou

Télécharger le fichier excel avec tous les résultats.

Recommended Posts
Contactez-nous

Vous pouvez nous laisser un message et nous vous répondrons au plus vite

Not readable? Change text. captcha txt