CR- Stage LIFKT 11/2009

Dominique Guillemain d’Echon, Renshi 6e dan, et Thierry Guillemain d’Echon, Renshi 5e dan, ont consacré tout ce week-end à nous enseigner les bases du Kyudo sous le thème général des JUMONJI : Tateyoko-jûmonji, Sanju-jûmonji et Goju-jûmonji.
Nous étions trente-trois inscrits et quasiment le même nombre présents pendant ces deux journées. C’était l’occasion pour les Kyudojin de différents clubs d’Ile-de-France de se retrouver, ou de faire connaissance pour les tout nouveaux pratiquants, et de partager ce moment privilégié. Les différentes séquences d’explications et de conseils ont été suivies par Shagi-kenshu, des tirs à la mato, ou sur makiwara pour les débutants.
La mise en pratique de ces enseignements était encore renforcée par Dominique et Thierry qui passaient de l’un à l’autre des Kyudojin en train de tirer pour dispenser des conseils plus personnels, sans oublier aucun de nous.

Mais voici le programme:

K20091121-22 - 04 copieSamedi, après le salut à 9h30, Dominique et Thierry ont ouvert le stage avec un Hitostu mato za-sharei, qui a été suivi de Ite-Gyosha. Ceux d’entre nous qui avions atteint la cible ont été invités à commenter leur tir : exprimer ce que l’on pensait avoir bien réalisé ou au contraire les difficultés rencontrées.
Savoir analyser son tir, même et surtout lorsqu’on a touché la mato, est un exercice difficile, qui nous renvoyait au testament du Raiki-Shagi.

K20091121-22 - 37 copieGarder la forme naturelle du corps, s’entraîner au tir sur cette base (Tateyoko-jûmonji) précéda l’étude de Sanju-jûmonji : comment construire la ligne verticale en empilant les trois axes horizontaux. Matinée bien remplie récompensée par la pause-déjeuner, avant de reprendre de plus belle l’après-midi et de s’exercer à construire la ligne horizontale comprenant le travail des coudes et des épaules.

K20091121-22 - 15 copieDimanche matin, après le salut, nos Sensei ont exécuté un Tachi-sharei, très belle démonstration d’un tir debout. La grande difficulté (entre autres…) de ce Sharei exécuté à deux est que l’un est placé un peu en avant de la ligne de la cible et l’autre un peu en arrière de cette ligne et qu’il faut malgré tout respecter la forme naturelle du corps pour effectuer le tir.
Thierry nous lut le Shaho-Kun, testament de Maître Junsei Yoshimi, et commenta ces textes avec Dominique. Nous fûmes invités ensuite à travailler sur les sensations globales des Sanju et Gomu-jûmonji après un rappel des cinq croix. K20091121-22 - 47 copieL’après-midi débuta par le travail de la croix formée par le cou et la flèche, l’étirement de la nuque. Thierry nous donna l’image, pour illustrer le propos, d’une plante qui croît au printemps droit vers le ciel, ou comment garder la croix en faisant Tatesen. Nous en sommes arrivés finalement à aborder la notion de Tsumeai, qui une fois réalisé, permet Nobiai, le travail de Tateyoko-jûmonji en Kai et Zanshin, base pour un esprit stable (Heijoshin).

Le stage se termina par un Sharei intégrant le travail des Jûmonji. Bravo aux tout-débutants qui ont effectué un tir à la makiwara devant tous leurs aînés dans la pratique.K20091121-22 - 43 copie

Je remercie Dominique et Thierry qui m’ont accordé leur confiance pour écrire ce compte-rendu, encore une occasion de réfléchir sur le travail effectué pendant ces deux jours, un encouragement dans ma pratique.

Texte: Yolande Terrasson, 2ème dan
Photos: Do Delaunay

Recent Posts
Contactez-nous

Vous pouvez nous laisser un message et nous vous répondrons au plus vite

Not readable? Change text. captcha txt