Il y a bientôt 20 ans

Ce week-end du 7 et 8 août j’étais invité avec mon fils à Bâle en Suisse par Peter et Kathrin Humm. Outre l’accueil chaleureux que j’y ai reçu, j’ai pu me rendre enfin dans un petit cimetière verdoyant, odorant et fleuri dans lequel reposent les cendres de Reinhard Gfeller. En écrivant ceci me reviennent en mémoire ces vers d’Arthur Rimbaud dans le dormeur du val : « c’est un trou de verdure où chante une rivière accrochant follement aux herbes ses haillons d’argent… » . Je m’y suis recueilli, Reinhard était un ami, nous nous étions rencontrés au Centre de la Falaise Verte dans nos balbutiements réciproques en kyudo il y a bientôt 20 ans.

Passe le temps et coulent les secondes…

Rien ne perdure ici bas et tous devons nous incliner pour cet ultime shareï. Que reste-t-il de notre technique et de notre apprentissage après cela ? De nos différents, de nos différences…
Reinhard était un artiste et un poète avec un humour certain, mêlé d’une infinie discrétion, c’était un homme authentique et je lui rends hommage.

Frédéric Michel

J’ai vu des choses que vous humains ne pourrez imaginer
Des vaisseaux de feu sortant de l’épaule d’Orion, des rayons fabuleux, des rayons
C, briller dans l’ombre de la porte de Tannhäuser et tous ces moments se perdrons dans l’oubli comme une larme dans la pluie…

Blade runner 1982 Riddley Scott.

Recommended Posts
Contactez-nous

Vous pouvez nous laisser un message et nous vous répondrons au plus vite

Not readable? Change text. captcha txt