CR- Coupe LIFKT Enteki 2011

C’est les pieds dans la rosée et sous un ciel azur que nous commençons cette journée de Coupe Enteki. Café, thé et croissants sont là pour accueillir les kyudojins arrivés dans la matinée. Après cette dose de glucose bien méritée, il est temps de s’habiller pour commencer la petite session d’entraînement avant le tournoi de l’après-midi. Une session bien utile car je découvre le tir Enteki. Alors avant de m’y essayer, j’observe les autres participants et questionne Patrick Philippe (AMKT) sur la différence avec un tir à 28 mètres. Il m’explique alors l’ashibumi plus petit, la forme jusqu’au kai identique au tir kinteki, puis une visée où il faut basculer sur son flanc droit…et viser une cible que l’on ne voit pas! Mes impressions sur le premier tir sont multiples: une stabilité dans l’ashibumi moins évidente, un tatesen à trouver sur les 2 segments désolidarisés du corps et une perte de repères dans la visée. Mais avec tant d’espace ouvert autour de moi, j’ai l’impression que l’arc s’ouvre plus facilement.

Aux alentours de 14h, le tournoi commence par un Yawatashi de Patrick Philippe, vainqueur de la coupe masculine de l’année précédente. Puis c’est aux tours des archers compétiteurs de prendre place. L’ambiance sur le pas de tir est détendue et les tirs s’enchaînent: 3 séries de 4 flèches par archers. Une petite brise d’été se lève et rend quelques unes de nos flèches capricieuses. Mais avec un soleil bien présent, personne ne s’en plaint. Après décompte des points vers 16h30, seule la seconde place de la coupe féminine est disputée par méthode izume (mort subite) entre Véronique Sieng (AKVM) et Maïté Barnier (KAP) qui remporte cette 2e place avec une flèche bien déterminée.

Lorsque je repense à ce que m’a apporté cette journée, cela a été clair dès le début. Le tir enteki est un complément à nos entraînements quotidiens. En tant que débutante en kyudo, je suis à la recherche de toutes les sensations possibles dans mon tir, j’essaie de confronter les enseignements reçus à d’autres idées, d’autres pratiques. Non pas qu’il faille douter de ce que nos sensei nous apprennent, mais comment maîtriser quelque chose d’un seul point de vue? C’est là sûrement le but de participer à ce tournoi Enteki. Tirer en pleine nature, chercher une flèche plus longue sont des atouts qui permettent de s’étendre, de s’étirer dans toutes les directions possibles. La plupart d’entre nous nous entraînons dans des salles, et même si celles sont plus ou moins adaptées pour la pratique du kyudo, il y a toujours cette sensation d’enfermement. Le tir Enteki permet de se débarrasser de ça car il n’y a plus de barrières et les repères sensationnels prennent le pas sur les repères visuels. Tout ce que j’ai pu percevoir – que j’ai cru percevoir? – durant cette journée sera à retravailler en salle. Mais cette fois, je n’aurais plus peur de pousser les murs entre lesquels je m’entraîne! J’encourage tous les pratiquants de Kyudo à venir participer à la coupe (et au stage) l’année prochaine! Le perfectionnement est au rendez-vous!

La journée s’achève vers 18h00 avec un pot de clôture qui n’a rien à envier à la buvette des boulistes d’à côté. Au final, le tournoi n’aura été encore qu’une excuse pour se retrouver et partager de belles flèches, sublimées par un ciel sans nuages et sans soucis. A bloc pour démarrer une nouvelle semaine!

Résultats:

  • L’équipe 2 de l’AMKT (Patrick Philippe, Guy Imbert et Mickaël Grosjean) remporte haut la main la Coupe par équipe avec un total de 81 points et 15 flèches dans la cible.
  • Claude Luzet (AKVM) remporte la Coupe masculine avec un total de 47points et 8 flèches.
  • La coupe féminine est remporté par Martine Leclerc (AMKT) avec 15 points et 3 flèches.
  • 19 kyudojins ont pris part à cette Coupe et toutes les flèches tirées ont été retrouvées !

    Cliquez pour voir la Galerie Photo

    Recommended Posts
    Contactez-nous

    Vous pouvez nous laisser un message et nous vous répondrons au plus vite

    Not readable? Change text. captcha txt