CR – Stage LGSK – 12/12

La ligue Grand-Sud de Kyûdô et l’Association Languedocienne de Kyûdô ont organisé à Montpellier, les 1er et 2 décembre 2012, un stage validant ayant pour thème central « le corps vivant » (seikitai). Une quarantaine de pratiquants ont été présents au rendez-vous.

Frédéric Demangeon, Renshi, a eu la gentillesse de diriger les 3 demi-journées, assisté par Laurence ORIOU, Kyōshi, Charles-Louis ORIOU, Renshi, et Régine GRADUEL Renshi.

Seikitai ou « comment exprimer l’énergie qui anime le kyûdojin dans sa pratique », vaste sujet !

Il peut être difficile, en particulier pour un débutant comme moi, de manifester naturellement ce qui fait la différence entre deux archers qu’on observerait : le premier, purement technique et efficace dans son tir, le second, animé par cette énergie interne que l’on ressent sans pouvoir réellement la décrire et encore moins l’expliquer.

Fréderic Demangeon nous développe avec des mots simples et beaucoup d’humilité ce qui fait un corps animé de vie (seikitai) par opposition au corps sans vie (shikitai).
Ces notions sont abordées bien sûr dans le manuel du kyûdô mais je dois dire que Frédéric Demangeon nous a éclairés en insistant sur des points cruciaux et pourtant tellement simples…
Il nous rappelle, comme il est écrit aussi dans le manuel, que « la posture juste » passe par un dôzukuri maintenu et contrôlé. Cette « construction du corps », n’est pas seulement la deuxième des huit étapes qui mènent au lâcher de la flèche, bien plus, c’est un contrôle permanent du corps, une « verticalisation » physique et spirituelle pendant les déplacements et les postures, qui donne au kyûdôjin son élégance, sa noblesse, sa grandeur et bien plus.

Frédéric Demangeon nous a dévoilé quelques « secrets » …

Un point essentiel est le basculement du tronc de 5° vers l’avant. Il s’ensuit un réflexe de cambrure qu’il faut compenser par une légère rétroversion du bassin. Celui-ci reste stable et ferme, la dernière vertèbre lombaire joue son rôle, à l’instar d’une « clé de voûte » ce qui libère la tension du tronc. Les muscles des bras, des épaules peuvent se relâcher, les coudes basculent naturellement en avant dans l’axe des épaules, sans effort !

Le débutant qui veut garder une posture bien verticale à tendance au contraire à rester droit et prend appui sur les talons. Le basculement du corps de 5° vers l’avant permet d’assurer les appuis sur toute la surface des pieds. La stabilité du corps est renforcée, la puissance du corps habite les membres inférieurs et le bassin…

On peut imaginer que l’énergie du sol remonte par les pieds et les jambes qui doivent rester toniques et fermes, en particulier sur leur face arrière (ischio-jambiers). Elle remonte alors dans le bassin et les hanches, solides, puis dans le tronc qui est détendu. Elle parvient au somment du crâne puis s’élève vers le ciel. Cela accentue le sentiment de sa propre verticalité, physique et spirituelle. C’est cette énergie qui nous traverse librement qui fait seikitai !

La position du tronc orienté vers l’avant (5°, pas plus) est la clé (de voûte) d’un bon
dôzukuri, et gage d’une bonne circulation d’énergie. Le reste suivra !

Bien d’autres aspects, techniques en particulier, ont été abordés et approfondis : te no uchi, nobiai et le travail des épaules droite et gauche expliqué de manière originale et nouvelle, la conscience de son thorax, son « effacement » sur l’avant, le sentiment de sa déformation (la façon dont les japonais la décrivent comme de la « tranche d’un pain de mie » et non comme une baguette de pain bien française…) mais je garderai les petits secrets pour moi. Il fallait venir au stage… !

Comme il se doit, tous les participants présents ont manifesté leur amitié et leur sympathie quel que soit leur niveau. Les sensei qui nous encadraient se sont montrés plus que bienveillants. Nous avons pu également nous retrouver le samedi soir au restaurant, élèves et sensei à discuter et plaisanter dans une atmosphère bon enfant.

Vivement le prochain stage…

Thierry Castille
Tendô-Toulon

Recommended Posts
Contactez-nous

Vous pouvez nous laisser un message et nous vous répondrons au plus vite

Not readable? Change text. captcha txt