Coupe FKT – Cruseilles 2014

L’équipe FKT qui représentera la France à la Coupe du Monde Paris 2014 :
de gauche à droite : Nicolas Ladron de Guevara, Patricia Stalder et Michel Dupont.

COUPE FKT 2014
par Isabelle Rosaz

8h10 – samedi 19 avril – Les membres du dojo de Barberaz se retrouvent à Cruseilles, à quelques kilomètres au nord d’Annecy. Le centre omnisports posé sur un mamelon semble sommeiller. Nous sommes accueillis par les membres de l’AKTBA dont je remercie encore tout particulièrement Patricia Stalder.

8h15 – Dans la future salle de pratique, résonnent les derniers bruits de moteur expulsés de l’aspirateur, bec collé au parquet. Il y fait froid. A l’extérieur, c’est le camion Montpelliérain qui recule ces derniers mètres. Une longue remontée sud-nord commencée la veille conduit par Laurence Oriou, secondée de Charles-Louis Oriou et Régine Graduel pour acheminer le matériel nécessaire à cette rencontre.

8h30 – Les kyudojin avec l’énergie du cœur s’activent à dresser l’azuchi, le dojo, les espaces d’accueil et de collation… et transforment cet espace en un beau, sécurisant et serein lieu de pratique.

Jusqu’à 12h – Hommes et femmes, sourires aux lèvres, arrivent, se saluent et échangent ces mots de convivialité retrouvée. Yumi et ya se dévoilent. Les waraji chantent. Les tsuru tendues sont à l’image de ce que je ressens : la tension d’une concentration montante. La coupe de la FKT est en jeu. La volonté d’être juste se lit et nous lie en/à chacun de nous. La chaleur de midi pointe ses rayons.

Un peu avant 13h – Les tabis glissent discrètement sur le parquet.

13h – Cette ponctualité du kyudo nous fait corporellement nous redresser pour le salut orchestré par  Laurence Oriou sensei, Kyoshi. Les tissus des hakama me rappellent le bruit des roseaux agités par un vent léger. Le silence est amplitude.

Je ne saurais vous retranscrire les mots de chacun : Laurence Oriou, Patricia Stalder, Charles-Louis Oriou… j’en garde des mots de bienveillance, d’invitation, d’attention, de consigne… mots avertisseurs de développement vers notre écoute extérieure et intérieure.

L’étiquette du tir – shin, zen, bi – nous est offert par Laurence Oriou sensei assistée de José Berrocosa Sensei daiichi kaizoe et de Christophe Rolewski Sensei daini kaizoe.

Peu avant 14h – C’est à nous de poursuivre cette voie dans un valeureux combat et d’accueillir humblement la vérité de l’instant, reflétée dans ce petit miroir placé à 28 mètres, rond comme la terre. Les sons retentissent dans la mato comme un battement de cœur juste. Ils me ramènent à mes propres jugement et questionnement: « être centrée / ne pas l’être »… « comment y parvenir ? »…

Les arcs se sont courbés selon la volonté de chacun. La réussite récompense les plus stables, attentifs, généreux, vaillants, corrects en Seisha Hichu. Honneurs sont rendus aux vainqueurs.

Classement

ÉQUIPES :

1 – Dojo MAM-SK : Nicolas Ladron de Guevara – Michel Dupont – David Ta

2 – Dojo AKV-CAO : Stéphane Louise – Jussara Marandola + Michael Brettschneider (Allemagne)

3 – Dojo AKE : Marc Bertin –  Jean-Benoît Birck – Yumi Minaminaka

 

 INDIVIDUELS :

1 – Christophe Rolewski (9 sur 12)

2- Michel Dupont (8 sur 12)

3- Stéphane Louise (8 sur 12)

Recent Posts
Contactez-nous

Vous pouvez nous laisser un message et nous vous répondrons au plus vite

Not readable? Change text. captcha txt