Grand Stage – Cruseilles 2014

groupe

GRAND STAGE FEDERAL, 20 et 21 avril 2014

9H30 – dimanche 20 avril – Les trophées, les exploits, les déconvenues et illusions déposés au pied du lit, les kyudojin d’hier et les nouveaux venus pour le séminaire ont revêtu leurs tabis, hakama, keikogi ou kimono apportant couleurs à ce monde blanc et noir. Les tissus plissent comme un retour de coup de vent au son du « Rei ». Le stage FKT avec ces 80 participants est dirigé par Laurence Oriou sensei. Ses premiers mots sont tournés vers Claude Luzet Sensei, Kyoshi, resté au Japon après le coup d’envoi à l’ambassade de France de Tokyo, de la Coupe du Monde des 19 et 20 Juillet 2014 à Paris.

Est-ce son absence qui a démultiplié la force d’enseignement ? Quoiqu’il en soit, je remercie Laurence Oriou pour cette mise en œuvre. Un champ de blé mûr s’étend devant chacun de nous pour qui sait contempler et moissonner. Pour ma part, c’est une Grande première: tant d’expériences et témoignages sincères, enrichissant dans leur diversité, voire leur divergence. C’est une énergie nouvelle vécue au kyudo dans la mise ensemble en commun du Savoir appris/savoir expérimenté/savoir trouvé. Mon panier et ma serpe sont trop petits. J’apprends vite que ce que je croyais savoir est à revoir.

Sont présents les ainés Renshi « missionnés »: Charles-Louis Oriou, Dominique Guillemain d’Echon, Régine Graduel qui nous transmettent en ces deux jours sous forme d’exposés à trois voix leur regard sur le « KAI ». Et il y a ceux qui se rajoutent, les invités de la dernière seconde, tel qu’on le pratique dans le kyudo pour la correction en situation de pratique : Thierry Guillemain d’Echon, Christophe Rolewski, Michel Dupont, Minaminaka Yumi, Nicolas Ladron de Guevara et José Berrocosa.

Pour garder la fraîcheur de cette multiplicité j’ai demandé à chaque membre présent de mon dojo de vous transcrire leur impression première, ce qu’ils gardent de ce séminaire en quelques mots. Les voici :

« Merci pour « HINERI » S.M.

« Les Sensei ont abordé avec beaucoup de calme et de profondeur la place de la spiritualité dans le tir, nous faisant toucher du doigt un autre moyen d’aborder le tir, notamment au moment du lâcher où la force « physique » n’entre plus en jeu, où nous sommes au-delà, mais bien conscient. Pour les pratiquants du dharma, ces quelques secondes, nous pouvons les comparer à « l’éveil », être au-delà de toute conception et devenir un court instant un « être réalisé ». M.A.

« Un plaisir de voir autant d’expérience nous instruire de cette façon ». T. L.

« Sentir l’énergie de notre corps qui s’exprime à travers le déroulement du kai ». F.M.

« Pratiquer, Pratiquer, Pratiquer… à chaque fois tirer ensemble, pratiquer ensemble une même discipline est un début d’harmonie, une harmonie toute entière. On peine à suivre cette harmonie jusqu’à son tir… mais on s’y oblige parce qu’on ne voudrait pas rompre cette unité. Le point culminant c’est la séparation jusqu’au prochain stage ». C. R.

« Les deux jours du stage ont été très enrichissants. D’une part sur le plan humain, on a pu rencontrer  des pratiquants d’autre dojo et d’autre part j’ai apprécié le passage avec les différents sensei car les approches et la sensibilité ne sont pas les mêmes. Que ces rencontres fructueuses, riches d’enseignements, nous permettent de nous retrouver spirituellement afin d’atteindre la mato ! » L. S.

«  Mon esprit s’ouvre au kai. » I. A.

« Grand merci pour “les organisateurs” du tournoi et du stage, où tout c’est parfaitement déroulé, tout a été fluide. Nous apprenons toujours quelque chose qui nous concerne sur notre pratique du kyudo. La présence de plusieurs Sensei est particulièrement bénéfique. Ils ont pu donner leurs avis, leurs façons d’aborder le Kai. Ils m’ont confirmé mon avis sur le Kai, où l’on doit tirer avec tout notre “être” et peut être (c’est ma façon de voir) qu’il existerait différent Kai : le Kai Guerrier, le Kai Spirituel…  » G.A.

A cela, j’ajoute cette phrase donnée par Dominique Guillemain d’Echon : « Il faut tendre à fond, sinon on ment à l’arc » d’AWA Sensei.

Cette marche à reculons effectuée pour revisiter notre tir, de « Zanshin » en 2012, « Hanare » en 2013 et goûter à la pleine extension en 2014 me touche. Inversion des mouvements qui m’invite à un retournement dans ma tête. Kai : une union à revisiter, une étape qui se construit, un petit mot de trois lettres à bout de souffle.

Qu’est-il au juste ? un ancrage au tsumeai, un empilement de lignes et points faisant croix, une « bonne » forme : fruit du jeu de construction, une ossature qu’on mène consciemment là où elle doit aller avec la musculature qu’on a, un hineri correct, un nobiai soutenu, un geste immobile tout en poursuivant l’extension, un changement de direction au « Muhatsu » , une quête de longueur devenant profondeur, une présence/absence de force, une harmonie, une nouvelle conscience, un esprit équanime, une dissolution, une forme qu’on remplit de sa conscience…

Tout y concourt. Notre être passera par l’orgueil, l’entêtement, le scepticisme, l’impatience, l’indisponibilité à laisser être. Le shakaku nous révèle. Il m’appartient de trouver le passage du kyujitsu au kyudo à l’écoute du son du tekichu. Sans empressement, sans retard, échapper à Ateyumi, Motare, Biku, Chijimi… (à vos lexiques car moi-même j’en perds l’étendue de la liste).

Nous avons contemplé sur vidéo deux « kai » d’Akiyama sensei, les uns en comptant les secondes, les autres fixant sa respiration, son kake, son monomi… rien n’est perceptible à l’œil ordinaire. Trouver une largeur d’esprit et de perception au-delà de ce que nous pouvons contrôler. Tel un prédateur avant le bon décisif sur sa proie, tout est calme, et pourtant la mort survient.

Merci à vous tous, sensei et stagiaires pour m’avoir donné le meilleur avec bienveillance !

I.Rosaz

 

cruseilles2 cruseilles3Cruseilles 1

 

Ci-dessous :

L’équipe qui représentera la France à la Coupe du monde Paris 2014 (à gauche : Nicolas Ladron de Guevara, Patricia Stalder, Michel Dupont)) et l’équipe remplaçante (à droite : Stéphane Louise, Marc Bertin, David Ta) entourent leur coach Erick Moisy Sensei.

equipes

Recent Posts
Contactez-nous

Vous pouvez nous laisser un message et nous vous répondrons au plus vite

Not readable? Change text. captcha txt