CR – Nagoya 14-15-16-17 Avril 2015

Le séminaire IKYF de Nagoya dit « Asia-Oceania » est toujours aussi riche et agréable. Une participation française nombreuse qui a profité des enseignements pointus et généreux des six Senseï présents sur les trois Shajo. CR_img_01_nagoya_2015Une belle convivialité culminant dans la soirée traditionnelle avec la présentation rituelle des différentes nations présentes. Des examens pour finir, avec des succès, mais aussi bien sûr des échecs, ce qui  n’empêche pas tous les participants de vouloir revenir. Le format de ce séminaire est vraiment idéal.
C’est un très beau Mochimato-sharei à trois pour le Niji du Renshi qui nous a été offert comme derniers tirs de cette édition 2015. Une première pour Vincent qui a vécu l’expérience avec beaucoup d’émotions, mais malheureusement ses deux flèches étaient en dehors de la Mato. Pas de beaucoup mais …

Claude Luzet

Quelques impressions : ce fut un stage particulièrement studieux et convivial. Je connaissais l’endroit pour avoir participé au stage 2014; le dojo et tout le complexe qui l’entoure sont impressionnants. CR_img_02_nagoya_2015Les sensei nous ont inlassablement préparés à l’examen sur le shajo tout au long de ces trois jours. Notre groupe a du répéter le sharei peut-être dix fois sous l’oeil de trois senseis dont l’un collait littéralement au groupe comme le ferait un moniteur : les corrections personnelles étaient prodiguées tout au long du déroulement du sharei. Autant dire que nous étions particulièrement affûtés le jour de l’examen. Quelques séances de pratique intercalaires donnaient lieu à des corrections techniques extrêmement vivantes : Honda sensei est un formidable pédagogue, et il donne à ses corrections un ton toujours extrêmement précis et amical. La disponibilité et le dévouement des professeurs ont été inlassables : notre grande motivation à tous lors du shinsa s’explique également par notre volonté de bien faire devant ces merveilleux enseignants.

Jean-Francois Dunyach 17/04/2015

En effet, je suis allée chez mon fils à Tokyo deux semaines avant et j’ai pu m’entraîner au Shiseikan le soir. C’était très impressionnant là-bas et j’y ai reçu l’enseignement des sensei très haut gradés, dont Ishikawa sensei qui m’a permis de m’inscrire au Shiseikan. CR_img_03_nagoya_2015Alors, une fois à Nagoya, tout m’a paru très aisé… Les sensei étaient nombreux et très disponibles, il y avait Paul-Henri qui traduisait… et tout a été fait pour que l’on réussisse l’examen. L’ambiance était sereine, détendue, mais avec tout le sérieux requis. Pour moi, c’était le paradis du kyudo. En outre, cet hiver, en plus de mon entraînement à AKE, j’ai suivi un entraînement intensif à Sylvains-les-Moulins de la part de Dominique Inarra sensei, ce qui m’a fait progresser de belle manière. Alors, tu peux constater que tout était réuni pour que je réussisse et je ne peux que remercier chaleureusement toutes les personnes qui m’ont aidée à me préparer à cet examen…

Yolande Terrasson 17/04/2015

Le stage a été très agréable surtout que nous n’étions pas nombreux et que nous pratiquions dans un dojo traditionnel.CR_img_04_nagoya_2015 J’ai été très surpris par l’exigence aussi bien dans la pratique que dans la connaissance du manuel (tous les matins nous récitions en japonais le Raikishagi et le Shaho-kun et les questions écrites de l’examen ont nécessité une excellente connaissance de celui-ci).

Claude Jauffret  17/04/2015

 

Sans oublier Toshiko Cajot-Yoshida 17/04/2015 qui a aussi ramené son nouveau diplôme, et tous les kyudojins Français qui avaient fait le déplacement à Nagoya, à l’occasion de ce séminaire.

CR_img_05_nagoya_2015

 

Recent Posts
Contactez-nous

Vous pouvez nous laisser un message et nous vous répondrons au plus vite

Not readable? Change text. captcha txt