Maître Yoshio KITAJIMA

Maître Yoshio KITAJIMA

Je voudrais vous parler de KITAJIMA Senseï, car la plupart des pratiquants ne le connaît pas.

Il était un élève direct et très proche de maître ANZAWA, lui-même élève de maître AWA. Il fut, avec ONUMA Senseï et SUHARA Senseï, l’un des premiers japonais à enseigner le Kyudô en Europe, lors d’un stage en Ardèche, en février 1972.

Né en 1912, il devint charpentier, spécialisé dans la construction des temples. Il réalisa un très beau dôjô, incorporé dans un temple consacré à EMMA-O, et situé dans l’enceinte de l’ENGAKU-JI, à Kamakura. Dans sa vie professionnelle, comme dans sa vie privée, il fut d’une grande simplicité, sincérité et chaleur humaine.

Il débuta le Kyudô vers l’âge de 45 ans, lorsqu’il rencontra maître ANZAWA. Après l’entraînement, tous deux prenaient le même chemin. Maître KITAJIMA était touché par la gentillesse de son professeur, qui soignait sa femme malade dans un petit logement. Celui-ci ne convenant pas pour les soins, KITAJIMA Senseï proposa la maison qu’il construisait pour sa propre famille, et sur le terrain de laquelle se situait un dôjô (pour une mato). L’air y était bon, et il y avait beaucoup de verdure. Le couple s’y installa en 1965, et la famille KITAJIMA s’occupa d’eux jusqu’à leur décès (madame ANZAWA en 1967, maître ANZAWA en 1970).

Auparavant, ANZAWA Senseï voulait réaliser son souhait de se recueillir sur la tombe de son ami le Dr Eugen HERRIGEL, qui fut également un élève de maître AWA. Il était inhumé en Allemagne. Malgré son cancer, il fit le voyage en 1969, accompagné de maître KITAJIMA et de quelques autres personnes. ANZAWA Senseï décéda l’année suivante.

KITAJIMA Senseï enseigna dans le même esprit que son maître. Il porta notamment l’esprit du Kyudô aux Etats-Unis. Son dernier voyage en France se fit en compagnie de son fils, Yorimasa Senseï.

« Esprit »

KITAJIMA Senseï accueillit avec la plus grande gentillesse les pratiquants européens et américains qui lui rendaient visite dans son dôjô, près de son ancien atelier. Il souhaitait céder son dôjô à la ville de Kunitachi, ou à la Fédération japonaise de Kyudô. Toutefois, cela ne put se réaliser, à son grand regret. L’un des mots favoris de KITAJIMA Senseï lorsqu’il corrigeait, était « Esprit », qu’il répétait en insistant, avec un grand sourire, en montrant le geste qu’il fallait faire.

Il est décédé le 13 décembre 2005, à l’âge de 93 ans. L’ANKF lui a décerné à titre posthume le grade de Hanshi 8e dan. KITAJIMA Senseï a su montrer à de nombreux pratiquants que le Kyudô n’est pas seulement la voie de la technique, mais surtout la voie de l’esprit et du cœur.

Christian MAGNIER
Renshi, 5e dan

Recommended Posts
Contactez-nous

Vous pouvez nous laisser un message et nous vous répondrons au plus vite

Not readable? Change text. captcha txt