Patrick Philippe-Prieur nous a quittés le 6 juillet 2016

Il nous laisse le souvenir d’une personnalité puissante tout en étant modeste, rigoureuse et attachante.2013-azuchi Celui aussi d’un homme qui a très généreusement et très concrètement œuvré au développement du Kyudo, dans notre région bien sûr, mais avec un impact significatif sur le Kyudo de toute la France.

Il a commencé le Kyudo au club de Noisiel l’année de sa création en 1995, a obtenu son 1er dan en juillet 2001 au séminaire européen de Gif-sur-Yvette et a progressé régulièrement jusqu’à son 5ème dan obtenu brillamment à Tokyo en juillet 2010. En 2001 il a fondé l’AMKT (Archers de la Marsange – Kyudo Traditionnel) à Tournan-en-Brie, association accueillant toutes disciplines de tir à l’arc. Il en a été le président et l’enseignant principal de kyudo jusqu’à sa disparition.2013-A_Seminar_MPL_20130725_120_light Si l’AMKT était considérée à son début comme une antenne du club de Noisiel, les grandes qualités humaines et pédagogiques de Patrick et ses progrès en Kyudo ont rapidement fait que les deux clubs sont rapidement devenus des clubs associés et amis, s’aidant mutuellement. Patrick était un enseignant de très grande valeur qui laissera des regrets durables pour les membres de son club, qui ont aujourd’hui la lourde charge de poursuivre son héritage.

Patrick a aussi été une des principales chevilles ouvrières du projet du Kyudojo National de Noisiel : il a été membre fondateur de l’association K2N à sa création en 2006, puis président de 2012 à 2015. Sa présence calme et solide a été précieuse dans tous les moments où le projet a été en grande ou petite difficulté. Il n’a jamais non plus ménagé ses efforts ni sa disponibilité pour les gros chantiers bénévoles comme les plus modestes, sans lesquels le Kyudojo ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui. Parmi les plus importants c’est lui qui a par exemple piloté la construction de l’Azuchi et la pose du plancher, et il était aussi en première ligne dans les travaux les plus éprouvants comme la construction du Yatorimichi.

Au niveau régional Patrick a animé la Ligue Ile de France de Kyudo comme vice-président de 2007 à 2010 puis en en assurant la présidence de 2011 à 2015, période pendant laquelle il a laissé sa marque en lançant les rencontres périodiques de hauts gradés (Benkyokai), et en consolidant le calendrier annuel des stages et tournois en Ile de France. Et depuis 2006, grâce à ses excellentes relations avec la mairie de sa commune, il a fondé et, avec les membres de son club, assuré l’organisation du tournoi Entéki de la ligue qui se tient annuellement dans d’excellentes conditions sur un terrain spécialement aménagé à Tournan-en-Brie.Patrick Claude Vincent

Enfin, et malgré sa discrétion, il s’est surtout fait connaître au niveau national – et international – par sa contribution à la coupe de monde de Kyudo 2014 de Paris. Membre du comité d’organisation de la coupe du monde depuis 2010, c’est lui qui a conçu, piloté la fabrication puis l’installation de tous les éléments mobiliers qui ont permis de transformer les espaces du Centre Universitaire et Sportif (CSU) de Port-Royal en un véritable dojo de Kyudo.2014-dojobiraki-photo-officielle Quatre années de réflexion et de travail de 2010 à 2014 qui ont permis aux centaines de participants venus au CSU pendant cette période de bénéficier des meilleures conditions pour les événements qui s’y tenaient. Une grande part des félicitations que la fédération a reçues pour le succès de cet événement sont bien dues à Patrick.

Patrick ne fut pas tout a fait mon premier élève, car il n’a pas été le premier inscrit à l’AKVM – le club de kyudo de Noisiel. Mais les tout premiers ayant rapidement abandonné, il a été dès l’automne 1995 le seul à persister parmi ce groupe des pionniers du Kyudo en Seine-et-Marne. Je me souviens de ces séances où nous étions souvent les deux seuls à pratiquer dans les conditions difficiles du début que connaissent beaucoup de clubs. Les particularités chez nous étaient une cible installée entre des appareils de musculation au fond d’une réserve, un Yamichi occupé par un praticable de boxe, et bien sûr une distance de tir inférieure à 28m…

petcJ’imagine qu’il s’est toujours considéré comme mon élève – mon premier élève – mais il a en fait souvent été mon professeur.  Notre complicité de longue date combinée à sa formation en éducation physique et sportive, sa profonde expérience en Aïkido, sa compréhension précise du corps et de son fonctionnement, sa sensibilité et sa grande humanité, lui permettaient de voir mes défauts et de m’aider à les corriger. Une aide irremplaçable pour mes progrès en Kyudo que j’ai maintenant perdue.

Une perte certaine pour tout le monde du Kyudo. Patrick, tu nous laisses beaucoup de bons souvenirs, un très bel exemple de modestie active, de sagesse appliquée au service des autres, et beaucoup de regrets de t’avoir perdu si tôt. J’espère que nous nous montrerons dignes de ton héritage et que nous saurons le faire vivre.

Claude LUZET

2004-demo-tournan-2004-c patrick recadrétaikai_du_souvenir

Photos : Alain Scherer et Claude Luzet

Recent Posts
Contactez-nous

Vous pouvez nous laisser un message et nous vous répondrons au plus vite

Not readable? Change text. captcha txt