Coupe du Monde 2014

Les 19 et 20 juillet derniers, la France a accueilli pour la première fois la Coupe du Monde de KYUDO à laquelle ont participé des archers du monde entier. Cet événement exceptionnel s’est déroulé en plein cœur de Paris, à deux pas du jardin du Luxembourg, au Centre Sportif Universitaire de Paris (CSU).
(Centre Sportif Universitaire de Paris, 31 avenue Georges Bernanos – 75005 Paris)

 

Tous les résultats sur  http://kyudo.jp/pdf/zenkoku/h26/260719_h26_paris_r.pdf

ACTUALITES

page  3  of  5

FOCUS

Un peu d’histoire…

La première Coupe du Monde de Kyudo eut lieu à TOKYO en 2010. L’épreuve par équipe fut remportée par la France, avec un score éblouissant en demi-finale de 12 flèches sur 12 dans la cible. Un sans-faute qui a impressionné les juges installés dans le kamiza (place d’honneur). A la surprise générale, ceux-ci sont sortis de leur réserve habituelle et ont joint leurs applaudissements à ceux des spectateurs. Les trois archers français : Michel Dupont, Marc Bertin et Patricia Stalder, ne se doutaient pas à cet instant que leur performance conduirait la FKT dans la belle aventure de la Coupe du Monde 2014 à Paris.

Tokyo 2010

Organisation

Organisé sous l’égide de l’IKYF (International Kyudo Federation), c’est la première fois qu’un tournoi international mêlant occidentaux et japonais est organisé hors des frontières du Japon. La FKT, mobilisant l’aide de ses membres bénévoles, pourra offrir au millier de participants attendus des conditions optimales leur permettant de donner le meilleur d’eux-mêmes dans chaque flèche.

KYUDO et COMPÉTITION ?

On s’étonnera peut-être de parler de compétition alors que le Kyudo est souvent perçu comme un art martial cultivant le détachement par rapport à cible. Ne dit-on pas que la cible n’est pas, contrairement au tir à l’arc occidental, l’objectif ultime du tir ? Or la relation entre ces deux aspects : toucher la cible et conserver la profondeur spirituelle du tir est primordiale en Kyudo.

« On sait qu’atteindre la cible est très important en Kyudo. Toutefois, on se rend compte souvent qu’à force d’essayer d’atteindre la cible, on perd la relation avec soi-même… […] Dans notre vie quotidienne aussi nous faisons l’expérience de ce genre d’attitude […] Ainsi à travers notre pratique, l’importance de l’attitude juste envers le désir est mise en évidence et nos vies gagneront en profondeur. » ©Manuel de Kyudo, Principes du Tir, ANKF.

Un tournoi de Kyudo est avant tout un exercice proposé aux archers pour aguerrir le mental et travailler sur la stabilité des émotions. Les archers doivent inspirer un sentiment subtil d’harmonie, à la fois élégante et spirituelle. Bien que ce soient les touchers de cible qui compteront dans cette Coupe du Monde pour le classement final, n’oublions pas que dans les tournois rassemblant les plus hauts gradés au Japon – comme par exemple la Coupe de l’Empereur- des présélections sévères sont faites parmi les compétiteurs sur des critères de style : harmonie, qualité du geste et du lâcher…

« Nous parlons parfois d’une flèche “chargée d’émotion,” et ce type de flèche est tirée par le vainqueur aux points de la Coupe de l’Empereur. Il y a des tireurs qui ont un toucher de cible hors-pair, mais ce qui impressionne le plus c’est une qualité de tir qui permet d’obtenir la coupe aux points. » Suzuki Mitsunari, Hanshi 10e dan ©Extrait du film “Mato no Muko” (“Au-delà de la cible”) d’Erick Moisy

Contactez-nous

Vous pouvez nous laisser un message et nous vous répondrons au plus vite

Not readable? Change text. captcha txt