En pratiquant le Kyudo, on cultive la personnalité, les qualités humaines, la force de caractère, la connaissance de soi, le respect des autres. Une grande importance est donnée à la qualité de la posture et du gestuel. Le tir parfait sera non seulement précis, mais empreint de dignité et d’esthétique, dimensions fondamentales de la pratique du Kyudo. Esthétique du geste rythmé et harmonisé à la respiration, esthétique de la posture équilibrée, soulignée par la beauté des formes de l’arc. Tout ceci sera possible grâce à une concentration ininterrompue, et un entraînement intense et régulier.

Mille flèches ou dix mille, chacune doit être nouvelle

Le kyudo, une discipline pour tous

Pour avancer dans la Voie de l’Arc, il faut de la persévérance et une sincérité profonde dans la recherche de sa vérité intérieure. L’archer fait ici l’apprentissage du « lâcher-prise ». Abandonner cet « ego » volontaire qui tend à dominer toute notre vie permet de se reconnecter aux forces vives du Moi profond qui réalisera le « geste juste ». Cette aventure passionnante se vit entre l’archer et lui-même. La cible qu’il doit atteindre, c’est sa cible intérieure, celle qui se situe au coeur du hara, bien plus que la cible placée à 28 mètres.

La pratique du Kyudo est ouverte à tous et à toutes, et peut être abordée dès l’adolescence, et sans limite d’âge. Hommes et femmes pratiquent ensemble à l’entraînement et en sharei (tir de cérémonie à plusieurs archers)

Contactez-nous

Vous pouvez nous laisser un message et nous vous répondrons au plus vite

Not readable? Change text. captcha txt