CR stage Kyudokai des Ponts Mai 2019

Un compte-rendu de Olivier Bodin

Le week-end du 25 et 26 Mai 2019 a eu lieu un stage organisé par le Kyudokai des Ponts, près d’Angers. Il était dirigé par Tomoko SHIMOMURA senseirenshi godan, venue spécialement d’Aix-en-Provence.

Ce stage rassemblait 40 participants, venus de toute la France.

Parmi les sensei présents, il y avait Claude LUZET sensei kyoshi rokudan venu pour valider les candidatures de passage aux examens prévus cet été et Frédéric DEMANGEON sensei kyoshi rokudan.

Le thème de cette rencontre était «La posture vivante et le dôzukuri», avec en arrière plan la préparation à l’examen qui se déroulera cet été à Paris en présence de sensei japonais et français.

Tomoko SHIMOMURA sensei a porté une attention particulière à l’importance de l’étiquette sur le dôjô. Elle a également vérifié que les yumi étaient bien préparés et elle a corrigé la tenue vestimentaire de chacun, toujours avec une grande délicatesse, mais sans concession. Après ces aspects, c’est sur le tir qu’elle a mis toute son attention.

L’ouverture du stage, en l’honneur du succès au kyoshi de Frédéric DEMANGEON, a débuté par un yawatashi réalisé par lui-même et assisté par daichi kaizoe Loïc KERISIT et par daini kaizoe Didier LEBAGOUSSE.

Puis afin de montrer l’harmonie dans le tir, un hitotsumato sharei a été présenté par Tomoko SHIMOMURA sensei, Claude LUZET sensei et  Loïc KERISIT. Une impression de puissance et de justesse dans un équilibre général est ressortie en voyant cette démonstration de tir.

Tomoko SHIMOMURA sensei a par la suite organisé un premier atelier sur l’utilisation de tout le corps dans hikiwake, ainsi que l’étirement de la colonne vertébrale vers le haut et le bas.

Puis un second atelier sur la façon de régler les shitsu.

En parallèle, Claude LUZET sensei et Frédéric DEMANGEON sensei ont apporté leurs enseignements auprès de chaque pratiquant lors de ” tirs libres “.

La première journée s’est terminée autour d’un verre, l’occasion pour chacun d’échanger.

Le dimanche matin a commencé par un hitotsu-mato sharei avec Tomoko SHIMOMURA sensei, Anne-sophie KERISITet Frédéric DEMANGEON sensei.

Dans le même esprit que la veille, ce tir de cérémonie fut une démonstration d’harmonie et de justesse, en nous montrant ce vers quoi nous devons tendre.

A la suite, un sharei en shinsa no maaï a été réalisé par 5 personnes sélectionnées par les sensei. L’occasion de se mettre en situation dans un espace configuré comme celui du kyudôjô de Noisiel (K2N).

Toujours en vue du shinsa de juillet, nous avons travaillé le taihai, avec la justesse et la rigueur de Tomoko SHIMOMURA sensei.

Le dimanche, après que chaque participant soit passé pour présenter ce qu’il avait retenu du stage, un taikai a eu lieu.

Le suspense pour la première place a duré puisqu’il aura fallu 5 flèches pour désigner le vainqueur.

Tomoko SHIMOMURA sensei a remporté ce premier taikai organisé aux Ponts de Cé.

Le taikai est un très bel exercice dans la pratique du kyûdô, cela permet d’en avoir une autre vision mais surtout cela apporte une autre approche dans le tir.

Par cet exercice, il faut se “transcender”, trouver la force et la fermeté dans l’action et canaliser son attention tout en étant attentif au reste.

C’est dans la détermination, le dynamisme et la volonté que celui-ci s’est déroulé.

Le succès de ce stage et le nombre de personnes inscrites encouragent le KDP à penser à l’édition de l’année prochaine.

 

Olivier BODIN,
mudan – KDP – Mai 2019

Recent Posts
Contactez-nous

Vous pouvez nous laisser un message et nous vous répondrons au plus vite

Not readable? Change text. captcha txt